Actualité événementiel

dimanche 2 août 2020

Les foires et salons pourront se tenir dès septembre


Franck Riester, ministre en charge du Commerce extérieur et de l’Attractivité a annoncé une reprise des événements professionnels sous conditions.



Le secteur a fait grise mine au cours des derniers mois. Face à l’épidémie de Covid-19 et aux mesures sanitaires nécessaires pour freiner la propagation du virus, de nombreux salons majeurs ont été annulés au cours des derniers mois. Du Mondial de l’auto au Salon International de l’Alimentation (SIAL) à Paris Games Week, aucun secteur n’a été épargné. Pire, l’incertitude pèse encore sur les prochains mois. L’annonce de Franck Riester, ministre en charge du Commerce extérieur et de l’Attractivité pourrait donc être vue comme une éclaircie bienvenue. A l’occasion d’une réunion de travail avec Viparis, relayée par Les Echos, il a autorisé la réouverture des foires et salons au 1er septembre.


Plus d'infos »

mardi 21 juillet 2020

Le Covid-19 force les salons professionnels et autres foires à faire leur mue numérique

Automobile, tourisme, technologies, design, littérature: toute l'industrie des salons, congrès et expositions doit, en l'espace de quelques mois, faire sa mue. Si certains événements misent sur le virtuel, les rencontres physiques restent parfois incontournables lors de ces rendez-vous qui sont aussi l'occasion de faire du business.
Très affecté par la crise sanitaire qui a condamné les salons brassant des milliers de participants, le secteur de l'événementiel doit faire sa mue en accéléré, en misant beaucoup plus sur le virtuel et les formats "hybrides".


Dans le monde entier, le confinement et les restrictions de circulation ont entraîné des annulations et reports en cascade pour les foires et salons. Et alors que l'incertitude sanitaire liée au Covid-19 perdure, certains gros événements prévus au second semestre 2020, voire en 2021, sont déjà déprogrammés.
Plus d'infos »

mardi 7 juillet 2020

Le redémarrage attendu : maintenant ou jamais ? 

L'enjeu pour toute la filière événementielle à l'arrêt depuis début mars est que le redémarrage de l'activité en septembre se déroule dans les meilleures conditions. 

Malgré l’incertitude liée à la crise sanitaire et le report de la plupart des grands salons internationaux à 2021, nous observons que plusieurs organisateurs ont fait le choix de maintenir la tenue de leur événement à l'automne. 



Au-delà du choix qui est fait de maintenir l'événement dans un contexte de commercialisation sans doute plus délicat, et de règle sanitaires qui s'imposent, il y a un constat partagé que la tenue des salons et événements est importante pour tout l'écosystème économique. 

Même si les événements de la rentrée et ceux des exercices 2020 et 2021 seront impactés directement par les effets de la crise, l'annulation pure et simple aurait des conséquences encore plus lourdes. Rien n'assure également que les reports se déroulent dans de meilleures conditions. 

Dans ce contexte inédit, où les pouvoirs publics ont fait le choix de contraindre notre filière estimant une dangerosité plus forte de propagation du virus dans des ERP fermés, alors que bon nombre d'espaces comparables (aéroports, gares, magasins, parc de loisirs, bars/restaurants.. ) ont pu réouvrir depuis début juin, il est urgent que nous prenions en main notre destin.  

Il est vital de maintenir la tenue de nos événements même dans ce contexte d'incertitude, pour permettre en premier lieu aux structures organisatrices de passer le cap. Il est essentiel de montrer à tous nos publics d'exposants, partenaires, visiteurs.. notre capacité à à nous adapter et poursuivre les collaborations.  

Un salon ou congrès, c’est d’abord du présentiel, que le numérique ne peut pas remplacer. Les entreprises qui participent  et investissent sur la rencontre, ont parfaitement assimilé les forces du media événement.

Les salons sont utiles pour les filières économiques. Le virtuel a du sens sur certains éléments mais, ne saurait remplacer la richesse de la rencontre physique, humaine, conviviale. 
Notre filière est essentielle pour la reprise et le maintien de l'emploi. 


 

En partenariat avec foiresalonscongres.blogspot.fr